www.cafe.edu

OÙ EST MA LOGIQUE?
Tenir compte des raisons des autres et réfuter en connaissance de cause.

«Ce fut précisément à cause de l’intégrisme bigot des pythagoriciens qu’un beau jour la ville de Crotone décida de déclarer la guerre aux Sybarites, coupables, selon Pythagore, de jouir de la vie sans trop se faire de bile. L’issue de cet engagement, comme c’est toujours le cas lorsqu’un réformateur religieux commande les vainqueurs, fut sans pitié pour les vaincus: Sybaris la raffinée fut complètement rasée et tous ses habitants passés au fil de l’épée
Tel est le récit que donne Luciano de Crescenzo, dans les Grands Philosophes de la Grèce antique (traduit de l’italien, livre de poche, p.68-9). Il fait oeuvre d'historien et fournit comme référence Diodore de Sicile (Histoire universelle, livre XII, chap. 9, 2-10,1)
   Mais voici la notice de Wikipedia concernant la ville de Sybaris, cité la plus puissante de la Grande Grèce, réputée pour sa richesse et ses lieux de plaisir. «En 511, elle déclara la guerre à Crotone qui avait refusé d'extrader et de lui remettre des sybarites qu'elle avait bannis. Crotone prit alors la tête d'une ligue de cités et vainquit Sybaris en 510. La ville fut prise, détruite et rasée par les Crotoniates, qui détournèrent le cours du fleuve Crati pour qu'il passe sur les ruines
   Le récit de Crescenzo est-il conforme à ces faits historiques?

Opter pour un des distracteurs ou commenter son hésitation ci-dessous. On reçoit aussitôt notre opinion. Une réponse plus personnelle est possible éventuellement.

Réponse:
Vous pouvez aussi noter ci-dessus une question que vous vous posez.
Adresse électronique (courriel):

Réflexion d'hier

Constatant que les biographes de Chagall ne la mentionnent pas, Virginia Haggard, qui fut la compagne du peintre de 1945 à 1952, et lui donna deux enfants, écrit et publie Ma vie avec Chagall. Ce sont des souvenirs, mais documentés, même si cet épisode dans sa vie remonte alors à un quart de siècle. Elle avait des notes, elle avait conservé même de simples répliques de son illustre amant.
   Exemple. «À un peintre très jeune, il recommandait: — N’exposez pas. Si vous avez du succès, vous serez tenté de renouveler l’expérience. Votre peinture est trop fragile. Ne vous en servez pas pour gagner votre vie, elle pourrait complètement se détruire. Gagnez votre vie de n’importe quelle manière, mais préservez l’innocence de votre peinture.» (p.155)
   Qu’est-ce qui pourrait se détruire? Ne dit-il pas: votre vie?

Notre proposition de corrigé.
Même si le mot vie est le plus proche du pronom elle, c’est la peinture qui se détruirait, l'oeuvre à faire. L'ensemble du paragraphe porte sur ce thème. Mais l'un n'exclut pas l'autre. Nombreux sont les artistes qui prennent le risque de détruire leur vie. Ils y réussissent. Mais ont-ils su préserver la pureté de leur art?
   Telle est la valeur du conseil. L’art ne tolère pas d’asservissement, surtout pas à une carrière. Il se forge sur une ligne de démarcation extrêmement ténue, qui sépare de la réalité le moment créateur. Chagall parle pour lui-même aussi. Ce ne sont pas les thèmes, ou la perfection des lignes, ou la répartition des couleurs, ou le mouvement, ou la fougue, qui en font l’«innocence», mais tout cela s’organise par une activité personnelle qu’il réorientait constamment.

Copyright © 2009 C.A.F.É.